Les assassinats posthumes de Margaret Thatcher

Les dérégulations sont des armes qui tuent parfois des décennies plus tard. Ainsi, quand dans les années 80, Mme Thatcher dérégule les contrôles sanitaires et surtout facilite les conditions requises pour donner de la nourriture aux vaches à partir de carcasses d’animaux (plus besoin de faire bouillir complètement et pendant des durées longues), cela va se traduire des années plus tard par la crise de la vache folle avec son cortège de milliers de bêtes à abattre, une crise économique grave, des éleveurs en faillite et surtout bien entendu des morts terribles due au Creutzfeldt-Jakob avec son cortège de souffrances d’une maladie sans traitement dont l’issue est inéluctable.

Entre temps, dans la suite de son esprit de tout privatiser et de simplifier l’administration et permettre des profits accrus, elle décide que ce n’est pas nécessaire de couvrir les tours anglaises avec de l’aluminium mais on peut faire une économie (300K€ pour une tour) en remplaçant l’alu par du plastique. Celui ci s’avère inflammable et le résultat est les 80 morts (au moins) de la tour Grenfell de Londres et les dizaines de tours qui sont en attente d’incident du même type en Grande Bretagne. A sa décharge, cela n’est pas un phénomène britannique avec les incendies apparemment de même type à Grenoble et Dubaï… Les mêmes causes ont les mêmes effets… Il faudra bien un jour faire payer les responsables de leurs méfaits !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s