Nouvel Article: Le volume du cerveau fœtal augmente pendant la parturition et la naissance chez l’autiste 

Cloarec et al, Pyramidal neurons growth and increased hippocampal volume during labor and birth in autism, Science Advances, 23rd January 2019

Lire l’article

Yehezkel Ben-Ari et l’équipe de Neurochlore démontrent pour la première fois que chez un animal naïf, le volume cortical et des neurones ne sont pas impactés par le travail et la naissance. En revanche, dans un modèle animal d’autisme, le cortex et les neurones sont plus grands que la veille, attestant d’une croissance neuronale pendant le travail et la naissance. La bumétanide, qui atténue le syndrome autistique, réduit cette croissance. L’autisme est donc généré in utéro, le mécanisme pathologique impacte la naissance modifiant le cerveau du nouveau-né. Ces observations confirment l’importance de la naissance comme période critique et valide notre approche thérapeutique basée sur la bumétanide pour restaurer l’inhibition. 

Chez les rats naïfs, le volume du cerveau et la taille des neurones sont semblables avant et après la naissance. Ces résultats sont en accord avec des observations faites sur des prématurés : le cerveau ne croît pas pendant la naissance, ce qui exerce probablement un rôle protecteur pendant une période vulnérable.

Dans un modèle animal d’autisme, à la naissance, les volumes corticaux d’une part et les neurones d’autre part sont plus grands que la veille, suggérant une croissance paradoxale pendant cette période. La bumétanide, dont nous avons montré l’efficacité à atténuer le syndrome autistique chez l’homme et l’animal, abolit cette croissance aberrante. Il est proposé que le mécanisme protecteur qui prépare le cerveau à la naissance est impacté dans l’embryon du futur enfant autiste le rendant plus vulnérable. Ce travail montre l’impact du processus pathogène intra-utérin sur la naissance et illustre l’importance de cette période dans l’autisme.

figure

Conclusions : Nos travaux démontrent pour la première fois l’événement intra-utérin qui génère l’autisme impacte le travail et la naissance. Ils confirment le concept de Neuro-archéologie, selon lequel nombre de maladies neurologiques et psychiatriques sont dues aux déviations de la maturation cérébrale produites in utéro et/ou pendant la naissance et aux neurones qui n’ont pas muri à cause de ces évènements. Les nouvelles thérapies seront basées sur des agents comme la bumétanide qui bloquent sélectivement l’activité de ces neurones effectuant une chirurgie pharmaceutique sélective.

Perspectives : Nous projetons de construire des cartes 3D du cerveau dans différentes maladies neurologiques et psychiatriques et notamment en relation avec la prématurité ou l’inflammation intra-utérine qui augmentent l’incidence de l’autisme. Nous poursuivrons aussi des essais cliniques d’autres maladies développementales partant du même concept de Neuro-Archéologie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s